Livres
C’est une quinzaine d’années après avoir été le directeur artistique du long métrage éponyme que Dick Kelsey est revenu illustrer l’histoire de Dumbo sur un texte d’Annie North Bedford.
C’est pour le Père Castor qu’il réalisera ses plus beaux travaux, avant de fuir aux États-Unis devant l’occupation allemande en 1941, et d’y réaliser une carrière fort productive de commercial artist auprès de Georges Duplaix, créateur des Little Golden Books.
La comptine a toujours été une forme de prédilection pour Maurice Sendak comme en témoignent ces historiettes qui furent parmi ses premiers pas comme auteur au tout début des années soixante.
Ce livre réalisé à partir du plus surréaliste des écrits de Lewis Carroll, illustre avec maestria l’ambition formelle d’un duo qu’on ne saurait manquer de croiser à nouveau.
Onzième titre de la série documentaire mettant en scène Achille et Bergamotte, La Montagne permet une fois de plus à Alain «hyperactif» Grée de développer son sens de la composition sur d’impressionnantes double pages où se ressentent les influences croisées de Peynet et des Provensen.
«En 1945 mon fils avait 5 ans et je voulais lui acheter des livres. Mais je ne trouvais rien qui selon moi, convienne à un enfant de cinq ans. (...) Alors j’ai commencé à imaginer des livres avec des histoires très simples.»
Dobroslav Foll était un plasticien qui touchait aussi bien de l’affiche, de la réclame, de la peinture ou de l’illustration pour la presse. L’homme idéal en somme, donc indispensable dans toute bibliothèque d’enfant.
Mélange de dessins et de photographies, ce livre explore les rapports de l’illusion à la réalité.
Livre sur la mise en abyme au sein du rêve, de l’image, et du livre lui-même.
Paru une douzaine d’années après que Bruno Munari ait pris en main le destin d’Il Pioniere, ce texte fut initialement publié par Mursia Editore et permit à son auteur d’être nominé pour le prix Andersen.
Saisons est un imagier narratif qui dit l’écoulement du temps à travers le passage des saisons. Page après page se succèdent de courtes scènes représentatives de l’époque choisie, dans un ordre chronologique qui donne un sens subtil à l’ensemble de l’œuvre.
L’adaptation d’un livre en langue anglaise est elle possible quand la lettre s’intègre à ce point à l’image? Dans ce grand album polymorphe, André Pozner, futur collaborateur de Prévert, y parvient avec brio en traitant avec respect le travail des auteurs Alice et Martin Provensen.
Réalisé peu de temps avant que Maurice Sendak ne se lance dans la création de Max et les Maximonstres, cet album énonce déjà les thèmes chers au Maître: l’indépendance de l’enfant et sa perméabilité aux mondes imaginaires. On évitera bien sûr de ne voir en ce livre que le brouillon d’un chef-d’œuvre.
1 ... « 14 15 16 17