Livres
À l’instar de son collègue Mitsumasa Anno, l’artiste Shigeo Fukuda a toujours été intéressé par le pouvoir d’illusion du dessin.
Moins connus sont ses quelques livres réalisés dans ses premières années d’activité, ou cet étonnant album réalisé à destination des enfants.
Rencontre entre Samuil Marchak, fondateur de la littérature russe pour enfants (dixit Gorki), et le principal peintre animalier soviétique Evguéni Tcharouchine.
L’Amérique est un enfant qui se raconte - voilà comment on pourrait résumer le propos de ce livre.
Les illustrations d’Elizabeth Black, par leur naïveté, voire leur maladresse permettent d’approcher la psyché de cet être omnipotent, grandi trop vite, que rien n’effraie.
Sans être le seul sujet de son œuvre, les Moumines furent pour Tove Jansson un matériau qu’elle exploita dans presque toutes les formes littéraires connues. Ici c’est un surprenant livre aux pages ajourées qui narre une périlleuse aventure de Petite Mu, la Mume, et Moumine lui-même.
Un de ces livres sans texte dont les images fourmillent de détails narratifs. Avec un dessin qui n’est pas sans rappeler Nicole Claveloux dans sa période pop.
Bien que précédés d’une mauvaise réputation, les livres des Deux coqs d’or recèlent parfois d’heureuses surprises.
C’est le cas de cette encyclopédie des transports truffée de diagrammes, plans et cartes aux couleurs choisies et aux formes stylées.
C’est une quinzaine d’années après avoir été le directeur artistique du long métrage éponyme que Dick Kelsey est revenu illustrer l’histoire de Dumbo sur un texte d’Annie North Bedford.
C’est pour le Père Castor qu’il réalisera ses plus beaux travaux, avant de fuir aux États-Unis devant l’occupation allemande en 1941, et d’y réaliser une carrière fort productive de commercial artist auprès de Georges Duplaix, créateur des Little Golden Books.
La comptine a toujours été une forme de prédilection pour Maurice Sendak comme en témoignent ces historiettes qui furent parmi ses premiers pas comme auteur au tout début des années soixante.
Ce livre réalisé à partir du plus surréaliste des écrits de Lewis Carroll, illustre avec maestria l’ambition formelle d’un duo qu’on ne saurait manquer de croiser à nouveau.
Onzième titre de la série documentaire mettant en scène Achille et Bergamotte, La Montagne permet une fois de plus à Alain «hyperactif» Grée de développer son sens de la composition sur d’impressionnantes double pages où se ressentent les influences croisées de Peynet et des Provensen.
«En 1945 mon fils avait 5 ans et je voulais lui acheter des livres. Mais je ne trouvais rien qui selon moi, convienne à un enfant de cinq ans. (...) Alors j’ai commencé à imaginer des livres avec des histoires très simples.»
1 ... « 14 15 16 17 18